TCF - Test de connaissance du français

 

Le TCF est le test de français du ministère de l'Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Le TCF est un test de niveau linguistique en français langue générale destiné à tous les publics non francophones qui souhaitent, pour des raisons professionnelles, personnelles ou d’études, faire évaluer et valider leurs connaissances en français de façon simple, fiable et rapide.

Tous les candidats reçoivent une attestation de résultats qui les positionne sur l’un des six niveaux (de A1 à C2) de l’échelle de compétences définie par le Conseil de l’Europe (Cadre européen commun de référence). On ne peut donc pas échouer au TCF.

Le TCF existe en version électronique pour une passation sur ordinateur.


Il existe plusieurs types de TCF :


1/ Le TCF pour public général (version papier ou électronique) : ce TCF s’adresse à tout public souhaitant faire évaluer ses connaissances en français pour des raisons personnelles ou professionnelles.

Étudiants en 2ème, 3ème cycle, grandes écoles : le TCF est systématiquement demandé par les établissements d’enseignement supérieur pour les étudiants qui souhaitent déposer un dossier d’inscription en deuxième ou troisième cycle (Licence 3, Master 1, Master 2 et doctorat) dans un établissement d’enseignement supérieur ou dans une Grande école.


2/ Le TCF DAP pour les futurs étudiants: pour les étudiants en 1er cycle universitaire (L1-L2) et école d'architecture : le TCF est obligatoire pour les futurs étudiants dans le cadre de la demande d’admission préalable (DAP) en premier cycle dans une université (Licence 1 ou licence 2) et dans les écoles d'architecture.


3/ Le TCF RI pour un public lié aux organismes internationaux : Cette version du TCF a été conçue pour répondre aux besoins d’organismes internationaux ou d’organisations intergouvernementales (ONU, OCDE, Commission européenne...), écoles de diplomatie et/ou de relations internationales.


4/ Le TCF pour le Québec : depuis le 16 octobre 2006, le ministère québécois de l’Immigration et des communautés culturelles (MICC) demande aux personnes qui déposent un dossier d’immigration pour le Québec de justifier leur niveau de connaissance du français par la passation du « TCF pour le Québec ». Ce test est réservé à l’usage exclusif des candidats déposant un dossier d’immigration dans un bureau d’immigration du Québec ou dans une Délégation générale du Québec.

 

 


 

1. TCF POUR PUBLIC GENERAL


 

Il est composé de trois épreuves obligatoires et de deux épreuves facultatives.

 

Trois épreuves obligatoires : 80 items en 1h30 

Compréhension orale, 30 items, 25 minutes

Maîtrise des structures de la langue, 20 items, 20 minutes

Compréhension écrite, 30 items, 45 minutes

Deux épreuves facultatives : 2h

Expression orale, 15 minutes

Expression écrite, 1 h 45

 

Les trois épreuves obligatoires (80 items)

Elles se présentent sous la forme d'un questionnement à choix multiple comportant 80 items au total. Parmi les quatre choix proposés pour chaque item, une seule réponse est correcte. Les items sont présentés dans un ordre de difficulté progressive allant du niveau A1 au niveau C2 du Cadre européen commun de référence.

 

 

Compréhension orale (30 items, 25 minutes)

Les items évaluent la capacité du candidat à :

  • repérer les informations essentielles transmises dans des situations de communication quotidienne ;
  • comprendre des énoncés simples portant sur des thèmes familiers dans des messages, des annonces, des entretiens, discussions au téléphone, etc.) et identifier le sujet d’une conversation ;
  • comprendre les points principaux d’une intervention sur des sujets familiers rencontrés au travail, à l’université, pendant les loisirs;
  • comprendre les idées principales d’interventions complexes sur un sujet concret ou abstrait, familier ou non rencontré dans la vie personnelle, sociale ou professionnelle ;
  • suivre une intervention sur des sujets abstraits et complexes et reconnaître une gamme étendue d’expressions idiomatiques ;
  • comprendre tout type de discours prononcé à un débit rapide.

Les enregistrements sont représentatifs de communications orales telles qu’on peut les entendre en France ou dans les pays francophones, en particulier lorsqu’il s’agit d’extraits d’émission de Radio France Internationale (RFI).

 

 

Maîtrise des structures de la langue : grammaire et lexique (20 items, 20 minutes)

  • Les items évaluent la capacité à identifier et choisir les formulations correctes dans des structures syntaxiques et lexicales.
  • Les questions sont toujours associées à des situations de communication et à des contextes français ou francophones. 

 

 

Compréhension écrite (30 items, 45 minutes)

Les items évaluent la capacité du candidat à :

  • repérer des informations globales dans des documents utilisés dans des situations de communication quotidienne (petits messages amicaux ou professionnels) ;
  • repérer des informations globales et détaillées contenues dans des documents courants (petites annonces, prospectus, menus et horaires, etc.) ;
  • repérer des informations détaillées portant sur des personnes, des faits ou des événements (lettres personnelles, etc.) ;
  • repérer des informations fines et détaillées dans des textes en langue courante relatifs à la vie quotidienne ou au travail ;
  • comprendre les points de vue d’auteurs sur des sujets concrets ou abstraits dans des articles et des comptes rendus;
  • comprendre des textes abstraits ou complexes extraits d'ouvrages littéraires ou spécialisés.

Les documents sont représentatifs de ce que l’on peut lire en France ou dans des pays francophones.


Les deux épreuves facultatives

 

Expression orale (entretien de 15 minutes maximum)

La passation de l'épreuve d'expression orale se fait individuellement sous la forme d'un entretien en face à face avec un examinateur / une examinatrice.

  • Cette épreuve ne nécessite aucun temps de préparation préalable.
  • Les questions posées se répartissent sur une échelle de six niveaux, du niveau A1 au niveau C2 du Cadre européen commun de référence.
  • L'entretien est enregistré et transmis au CIEP à la fin de la session pour évaluation.

 

Le candidat est évalué sur sa capacité à communiquer et réagir aux sollicitations de l’examinateur. Il lui sera demandé de :

  • décrire des lieux (habitation, travail, etc.) et des personnes ;
  • parler de ses conditions de vie, de son activité professionnelle ou académique actuelle, récente ou à venir ;
  • raconter des expériences, des événements et des projets ;
  • expliquer un projet ou une idée, l'intrigue d'un livre ou d'un film et exprimer ses réactions ;
  • expliquer les avantages et inconvénients d'un projet, donner son opinion, exprimer son accord et son désaccord ;
  • présenter une argumentation claire et structurée dans un style approprié au contexte proposé ;
  • présenter de façon détaillée et structurée des sujets complexes, les développer et conclure.

 

Expression écrite (1h45)

Cette épreuve comprend six exercices se présentant dans un ordre de difficulté croissant et correspondant à chacun des six niveaux du Cadre européen de référence, du niveau A1 au niveau C2.

Description des exercices :

  • rédaction d'un message simple (environ 40 mots) ;
  • rédaction d'une lettre personnelle portant sur des situations de la vie quotidienne, impliquant l'utilisation d'un registre courant, (environ 60 mots) ;
  • rédaction d'un compte rendu d'expérience, d'un récit, exposé d'une opinion (environ 80 mots) ;
  • rédaction d'un texte explicatif, dans lequel seront développés des points de vue et une argumentation (environ 100 mots) ;
  • comparaison de deux opinions et prise de position sur un thème général (100 à 125 mots) ;
  • reformulation des idées essentielles contenues dans un document, exposé d’un point de vue argumenté (environ 100 mots).

  Le candidat est évalué sur sa capacité à :

  • respecter les consignes données ;
  • communiquer un message de façon claire ;
  • enchaîner des idées et faire preuve de cohérence dans son discours ;
  • exprimer son avis et l'argumenter ;
  • utiliser un éventail de vocabulaire en relation avec la tâche demandée ;
  • faire preuve de la maîtrise de structures complexes ;
  • faire preuve d'un esprit de synthèse ;
  • reformuler avec ses propres mots.

 

 

 


2/ TCF pour la demande d’admission préalable (DAP)


Si vous souhaitez vous inscrire, en France, en premier cycle universitaire (licence 1 ou licence 2) ou dans une école d’architecture et que vous n’êtes pas titulaire du DELF B2 ou du DALF, vous devez vous présenter au TCF spécifique à la demande d’admission préalable appelé "TCF pour la DAP".

Le TCF pour la DAP dure au total 3 heures.

 

Il est composé

 

d’une part :

  • d’une épreuve de compréhension orale : 30 questions
  • d’une épreuve de structures de la langue (grammaire et lexique) : 20 questions
  • d’une épreuve de compréhension écrite : 30 questions

Durée de ces trois épreuves : 1 heure 30

 

et d’autre part,

  • d’une épreuve d’expression écrite (deux exercices à traiter : un commentaire de données chiffrées de 200 mots minimum et une argumentation de 300 mots minimum)

Durée de l’épreuve d’expression écrite : 1 heure 30.

 

Pour de plus amples informations, consultez le site : http://www.ciep.fr/tcfdap/

 

 

 


 

3/ TCF version relations internationales (RI)


 

Le TCF version relations internationales est destiné à des personnes désirant faire évaluer leur niveau de compétence en  français dans un contexte de relations internationales (diplomates, fonctionnaires internationaux, experts nationaux, étudiants en relations internationales ou sciences politiques).


Aucune condition particulière n'est nécessaire pour être candidat à cette version du TCF, les conditions sont les mêmes que pour le TCF.


Conçu pour répondre aux besoins d'organismes internationaux, d'organisations intergouvernementales et d'établissements supérieurs, le TCF version relations internationales est utilisé par l'Office européen de sélection du personnel (EPSO) pour évaluer le niveau de compétence en français des fonctionnaires et des agents recrutés dans des institutions européennes. Il est également utilisé à l'ONU, à l'OCDE, à l'Ecole de langues du Conseil de l'Europe, dans divers ministères étrangers…


Suite à un appel d’offres de l’Office européen de sélection du personnel (EPSO), le Test de connaissance de français (TCF) a été choisi, dans sa version spécifiquement adaptée au domaine des relations internationales, pour vérifier le niveau de français des fonctionnaires et des agents des institutions européennes à travailler dans une troisième langue. En effet, les agents des institutions ou des agences européennes doivent désormais prouver leur capacité à travailler dans une troisième langue avant leur première promotion après recrutement. Le niveau de connaissance requis a été fixé au niveau B2 du Cadre européen commun de référence (CECR) du Conseil de l'Europe. Toutefois, durant une période transitoire, jusqu’au 31 décembre 2008, la possession du niveau A2 "Utilisateur élémentaire intermédiaire ou de survie" du CECR est suffisante.


Comme le TCF, le TCF version relations internationales comprend des épreuves obligatoires et des épreuves facultatives.


Les épreuves obligatoires sont constituées d’un questionnaire à choix multiple (4 choix, 1 seule bonne réponse) de 80 items, d’une durée de 1h30, comprenant 30 items en compréhension orale, 20 items en structures de la langue, 30 items en compréhension écrite.

Les deux épreuves facultatives se composent d’une épreuve d’expression orale comportant 6 questions, d’une durée 15 minutes, et d’une épreuve d’expression écrite comportant 6 exercices de production, d’une durée 1h45.


Les items sont regroupés par compétence et organisés selon un niveau de difficulté progressif, conformément aux descripteurs de compétences du Cadre européen commun de référence pour l’apprentissage, l’enseignement et l’évaluation en langues : du plus élémentaire au plus avancé (du niveau A1 au niveau C2). La correction de l’ensemble des épreuves est centralisée au CIEP. Les épreuves obligatoires sont corrigées par scanner. Les épreuves d’expression donnent lieu à une double correction, par une équipe de correcteurs formés et habilités par le CIEP.


La seule différence avec le TCF se situe donc au niveau des contenus :

  • les épreuves obligatoires du TCF RI comprennent des items centrés sur des thématiques liées aux questions internationales et les métiers afférents à l'international ;
  • les épreuves facultatives du TCF RI proposent des situations de communication liées aux activités des acteurs dans le domaine de l'international. Exemple pour la production orale au niveau A1 : "Vous recevez une délégation étrangère. Présentez vos collaborateurs."

 

Pour vous aider à préparer le TCF version relations internationales, vous trouverez, outre les sites et matériels utiles pour le TCF, le manuel : Objectif Diplomatie, Le Français des relations internationales, publié par Hachette Français langue étrangère.

 

 

 


 

4/ TCF pour le Québec


 

Le « TCF pour le Québec » a été spécifiquement conçu pour répondre aux normes du ministère de l’Immigration et des communautés culturelles et répond uniquement aux besoins des personnes ayant pour projet de s’installer durablement au Québec.

Le « TCF pour le Québec » comprend deux épreuves :

  • compréhension orale (30 questions). Durée de cette épreuve : 30 minutes.
  • expression orale (6 questions). Durée de cette épreuve : 15 minutes

 

L’attestation du « TCF pour le Québec » n’est valable que pour un dossier d’immigration. Elle n’est pas utilisable pour intégrer, par exemple, une université française.

 

A partir de l’attestation du « TCF pour le Québec », votre niveau de compétence en français sera estimé suffisant ou non par les services d’immigration. Ce niveau peut varier selon différents critères. Les services d’immigration se chargeront de vous apporter une réponse lorsque l’ensemble des pièces de votre dossier sera analysé.

 

 

Sources : http://www.ciep.fr/tcf/index.php

 

Partager cette page

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :