DILF - Diplôme initial de langue française

 

 

Le DILF est un diplôme officiel du ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, validant un premier niveau de maîtrise du français (niveau A1.1 du Cadre européen commun de référence pour les langues du Conseil de l’Europe). Il évalue les contenus communicatifs et linguistiques décrits dans le Référentiel pour les premiers acquis en français. Il constitue une première étape vers le DELF et le DALF.


Le DILF évalue les 4 compétences langagières :

  • réception orale
  • réception écrite
  • production orale
  • production écrite

 

 

Le DILF est placé sous l’autorité de la Commission nationale du DILF dont le siège est au CIEP.


Les épreuves du DILF ont été conçues dans la perspective actionnelle du Cadre européen commun de référence pour les langues, qui définit les utilisateurs d’une langue comme des acteurs sociaux ayant à accomplir des tâches (qui ne sont pas seulement langagières) dans des circonstances et dans un environnement donnés, à l’intérieur d’un domaine d’action particulier (personnel, public, éducationnel ou professionnel).


A l’instar des examens DELF et DALF, le DILF repose sur des savoirs, des savoir-faire, des savoir être et des savoir apprendre, présents dans la compétence à communiquer langagièrement sur les plans linguistique, sociolinguistique et pragmatique. La mise en œuvre de cette compétence dans la réalisation d’activités langagières variées peut relever de la compréhension, de l’expression et de l’interaction.


Pour les publics migrants souhaitant s’installer en France, c'est une référence pour évaluer la connaissance d'un français basique exigée dans le cadre du Contrat d'accueil et d'intégration (CAI), dont la signature est obligatoire depuis le 1er janvier 2005 pour tout étranger souhaitant obtenir un titre de séjour de dix ans. Pour obtenir une carte de résident les autorités actuelles demandent une approche de base de la langue et de la culture française. Le DILF suppose la maîtrise de compétences simples comme par exemple :

  • savoir lire l'heure
  • identifier la signalétique
  • demander ou donner un prix
  • décrire des lieux
  • indiquer la nature d'un problème de santé
  • demander un rendez-vous

 

Pour parvenir à ce niveau, les nouveaux arrivants peuvent selon leur dispositions et difficultés liées à leur origine avoir besoin jusqu'à 500 heures de cours mais pour certain le niveau requis est atteint au bout de 120 h sans grandes difficultés.

 

Qui peut s’y présenter ?


Ce diplôme peut être proposé à tous les publics relevant d’un niveau minimal de compétence en français : grands débutants en français langue étrangère et nouveaux arrivants en France, peu ou mal scolarisés dans leurs pays, souvent non lecteurs, non scripteurs. Les candidats au DILF doivent être âgés de seize ans au moins à la date de la première épreuve.

 

Quels sont les coûts d'inscription ?

 

Le coût de l'inscription au diplôme est fixé par chaque centre d'examen agréé par la Commission nationale. Pour connaître les tarifs, entrez en contact avec le centre d'examen de votre choix.


Présentation des épreuves :


Durée totale des épreuves collectives : 1 h 15

Durée de l’épreuve individuelle de réception orale : 10 mn

Note totale sur 100

Seuil de réussite pour l’obtention du diplôme : 50/100

Note minimale requise pour les épreuves orales : 35/70


 

Pour des informations plus détaillées sur les épreuves, consulter le site du Centre International d’Etudes Pédagogiques www.ciep.fr.

 

Sources : www.ciep.fr

 

 

Sources : www.ciep.fr

 

Partager cette page