DILF / DELF / DALF : qu’est-ce que c’est ?


 Les ministères français de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur proposent une large gamme de certifications en français langue étrangère (diplômes et tests) pour valider les compétences en français, depuis les premiers apprentissages jusqu’aux niveaux les plus avancés.

L’offre est adaptée à tous les âges et tous les publics. Elle est harmonisée sur l’échelle à 6 niveaux du Cadre européen commun de référence pour les langues. A chaque niveau les 4 compétences sont évaluées : compréhension orale et production orale, compréhension des écrits et production écrite.

Les diplômes (DILF, DELF, DALF) sont indépendants et sanctionnent la maîtrise des quatre compétences langagières. Ainsi, le candidat, en fonction de son niveau, peut s’inscrire directement à l’examen de son choix. Ils sont valables sans limitation de durée.

Validées par une équipe de psychométriciens experts en évaluation, ces certifications sont internationalement reconnues et fréquemment utilisées par les ministères étrangers en charge de l’éducation. Elles sont présentes dans plus de  1 000 centres d’examen répartis dans 164 pays.


Le DILF, Diplôme initial de langue française, est un nouveau diplôme de langue française pour les premiers apprentissages créé en 2006 (Décret du 19 décembre 2006 n° 2006-1626 et arrêté du 20 décembre 2006 fixant le contenu des épreuves). Le DILF valide un premier niveau de maîtrise du français ; il s’appuie sur le Référentiel pour les premiers acquis en français, défini par rapport aux niveaux de compétences en langues proposés par le Cadre européen commun de référence pour les langues du Conseil de l'Europe (niveau A.1.1.). Conçu comme une certification de langue française pour les candidats étrangers à l'immigration en France et leur famille, le DILF a vocation prioritaire à valider les premières compétences en français, notamment celles des personnes n'ayant pas de formation supérieure. Il est une étape du CAI (contrat d'accueil et d'intégration).

Pour les élèves, étudiants et autres apprenants étrangers non francophones, le ministère français de l'éducation nationale a créé par arrêté du 22 mai 1985 le DELF, Diplôme élémentaire en langue française et le DALF, Diplôme approfondi de langue française, sous forme de diplômes constitués d'unités capitalisables. Un arrêté du 19 juin 1992 a scindé l'ancien diplôme élémentaire en deux diplômes d'études en langue française (premier degré composé de quatre unités, second degré de deux unités). Ce système a été modifié par un arrêté du 7 juillet 2005. Depuis le 1er septembre 2005, les diplômes d'études en langue française (DELF) comme le DALF sont alignés sur le Cadre européen commun de référence pour les langues du Conseil de l'Europe. Le système de 10 unités capitalisables et 3 diplômes laisse la place à six diplômes autonomes : DELF A1 et A2, DELF B1 et B2, DALF C1 et C2. On peut se présenter directement à n'importe lequel de ces diplômes : il n'y a pas de progression obligatoire de A à C. Le Centre international d'études pédagogiques (CIEP) de Sèvres administre ces diplômes pour l'étranger et chaque académie en France.

 

Pour plus d’informations concernant chaque diplôme, vous pouvez consulter les articles « DILF, DELF, DALF » dans ce même onglet.

 

Source : www.ciep.fr

Partager cette page

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :