Questions/réponses sur notre positionnement

12 Mars 2012 , Rédigé par collectif FLE sud est Publié dans #ECHANGES AVEC LE SYNDICAT SNPF CGT

Extraits de message du syndicat au collectif, envoyé le 16/12/2011

 

 Objet :  Réflexions
 
>"Dans la Convention Collective des Organismes de formation, AUCUN FORMATEUR n'est au dessous de la cat. D1, aucun coordinateur n'est au dessous de E1 E2, voire il est cadre F. Le taux horaire de base LEGAL est bien plus élevé.
> Voici ce qu'il faut répondre et non ce bla bla au ton outré du registre brève de comptoir. Le choix de poser des questions (qui devait avoir pour but de faire réfléchir sans attaquer) donne l¹image du collectif FLE comme pov' CALIMERO (Œoh, c¹est vraiment trop injuste, pourquoi on me fait ça à moi ?...) décontenancé dans un monde où les employeurs n¹hésitent même plus à poster des annonces qui ne respectent pas le droit du travail. Pourquoi se priveraient-ils devant l¹impression donnée de tant de naiveté ? Il faudrait avoir un discours qui vous positionne dans le cadre de la loi.
> Le mot reconnaissance semble quémandeur. Les sentiments de citoyen grugé, c¹est pour les blogs de réclamation conso".


>Référentiel FLI:" Vous gagneriez à adopter une posture plus politique afin d¹être entendus en
> tant que groupe d¹opinion et vus comme incontournables dans la profession".

 

Réponse envoyée par le collectif le 30/01/2012

 

"Merci pour toutes ces réflexions, bousculades, confrontations....on les prend en compte, on en discute, on
réfléchit. Ce qui nous différencie dans doute, c'est déjà de faire tout ce que l'on fait en dehors de notre
travail!!!...et cela nous empêche sans doute d'être aussi perfectionnistes, efficaces que si nous étions détachés
pour cela.
Par ailleurs, après discussions...oui ces remarques ont de toutes façons le mérite de questionner notre
démarche...mais nous restons dubitatives quant à la posture "politique" unique d'un collectif qui réunit toutes
celles et ceux qui passent par là, avec leurs micro-réalités, leurs macro-réalités, leurs visions des choses et du
monde...A l'heure qu'il est nous préférons chercher, échanger, quitte à ne pas être tous systématiquement
d'accord ni efficaces, mais chercher...oser se tromper aussi d'ailleurs!
Voilà donc où nous en sommes...
Quoi qu'il en soit vos remarques, infos, mails nous sont toujours très utiles...à tel point qu'on avait envie
d'ouvrir un onglet syndical, dans lequel on pourrait publier les infos que vous nous communiquez, mais aussi
ce genre de points de vue que vous transmettez sur le collectif...histoire de faire vivre les échanges à ce sujet."

 

Partager cet article

Commenter cet article