Compte-Rendu de la réunion du 17/05/2011

20 Mai 2011 , Rédigé par collectif FLE sud est Publié dans #COMPTE-RENDU DE REUNION

 

  1. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU COLLECTIF FLE MARDI 17 MAI 2011     19h00-21h00

 

Deux nouvelles personnes ont rejoint le collectif ce mardi 17 mai: bienvenues!

    1.    Enquêtes migrants

Le texte de présentation et d'explication des enquêtes à mener auprès des migrants est définitivement validé, ainsi que les grilles d'entretien. Vous pourrez les lire en fin de compte-rendu.
Un premier contact a été lancé par le biais du mail avec l'association l'Encre Bleue: nous attendons donc maintenant de les rencontrer pour valider nos interventions au sein de leurs permanences, et décider des jours de permanence où le collectif sera présent.
5 personnes du collectif semblent actuellement intéressées pour recueillir ces témoignages pour le collectif. Si d'autres parmi vous veulent se joindre à nous, soyez les bienvenus, et faites-le nous savoir par le biais de la boite mail.


    2.    Rédaction / publication des articles en cours

    •    La proposition d'articles pour Rue 89 est en cours;...on a un mot de passe...on attend confirmation...
    •    Un contact a été proposé avec CQFD...on attend réponse également...
    •    L'article sur le CAI suit son cours...ses auteurs n'étaient pas là...
    •    Un lien a été mis sur le blog: il renvoie à un article publié dans les cahiers du DROS de février 2011 et consacré aux populations immigrées en PACA. Une mine d'informations!

    3.    Onglet "contrats de travail"

L'onglet "contrats de travail" est en ligne...A vos scanners. L'idée est simple: publier sur le blog des exemplaires de nos merveilleux contrats du FLE...les fameux CDD d'usage dont on raffole et tout autre merveille de ce style sera bienvenue...on les publie anonymement...faites nous passer ce qui vous intéresse de publier par la boîte mail.

   4.    Divers

    •    Un membre du collectif a demandé l'autorisation au collectif de se faire prêter une salle par Mille Babords pour faire passer des tests Delf/Dalf....au nom du collectif. le collectif a validé la demande!
  Ce même membre devrait à ce propos aller présenter le collectif à mille Bâbords lors d'une de leurs réunions du jeudi soir.

    •     Une nouvelle charte est signée entre le pôle emploi et la fédération de la formation professionnelle...ne serait-ce pas une belle opportunité de leur adresser un courrier pour leur signaler que la charte commet un oubli : le respect de la convention collective. Les offres d’emploi abusives qu’ils proposent pour les formateurs ne sont pas à la hauteur des engagements pris. Affaire à suivre...
" Pôle emploi, représenté par son Directeur général Christian Charpy, et la Fédération de la Formation professionnelle (FFP), représentée par son Président Jean Wemaëre, renouvellent leur coopération,
pour une durée de deux ans à compter du 1er janvier 2011.
Fort du bilan positif de la Charte conclu en 2005 entre les deux réseaux, Pôle emploi et la FFP
souhaitent poursuivre leur coopération qui concourt à l’efficacité des prestations et au renforcement
des compétences et des responsabilités de chacun.
« Par le biais de cette charte, nous souhaitons asseoir notre positionnement de prescripteur et
d’acheteur de prestations et de formations au bénéfice des demandeurs d’emploi » précise Christian
Charpy, Directeur général de Pôle emploi
« Le renouvellement de ce partenariat marque la volonté de la FFP de consolider les processus
d’échanges et de co-construction déjà instaurés avec ses partenaires. Ces démarches sont
indispensables à la mise en oeuvre de prestations d’orientation, de formation et d’accompagnement de
qualité. » souligne Jean Wemaëre, Président de la FFP.
Concrètement, il s'agit de simplifier et d'harmoniser les pratiques et les procédures, pour rendre plus
efficace la relation entre Pôle emploi et les organismes de formation. Les deux institutions travailleront
aussi à favoriser l’échange et la mutualisation des bonnes pratiques. Des rencontres régulières
entre Pôle emploi et la FFP, tant au niveau national qu’au niveau régional, permettront
d’apporter des solutions aux difficultés identifiées, d’émettre des préconisations, d’assurer le
suivi des points à traiter et d’anticiper les besoins respectifs des deux partenaires par un
travail de co-construction.
Pôle emploi et la Fédération de la Formation Professionnelle s'engagent également à identifier
au niveau régional des priorités de collaboration sur :
- La simplification des procédures administratives relatives au traitement des prestations de formations
- L’évaluation de la qualité des prestations et des formations
- L’anticipation des difficultés par un travail d’analyse des différents processus et contraintes
Une déclinaison régionale de la Charte sera étudiée entre les directions régionales de Pôle emploi et
les présidents des groupes régionaux de la FFP.
Une réunion annuelle de bilan entre les deux parties permettra d'analyser les résultats des
actions réalisées et de définir les nouvelles actions à développer.
Contact presse FFP : Roseline Coignard - 01 44 30 49 16 - rcoignard@ffp.org
Contact presse Pôle emploi : Anne-Laure Germond - 01 40 30 68 10 - com.presse@pole-emploi."

 

TEXTES RELATIFS AUX ENQUÊTES MIGRANTS:

 

  1. Descriptif du cadre des enquêtes

    Public visé par les enquêtes: migrants à Marseille, susceptibles d'être concernées par la formation linguistique. Pour cela il s'agit de faire ces enquêtes auprès de personnes rencontrant des difficultés avec la langue française, écrite ou orale. Nous nous adresserons donc aux personnes partiellement francophones, qu'elles aient suivi une formation ou non.

    Le lieu de réalisation des enquêtes nous mènera à rencontrer des migrants en situation précaire à priori, comme nous le signalons dans le paragraphe "lieu de réalisation des enquêtes".

    Il s'agit donc d'un public caractéristique des migrants à Marseille mais pas représentatif des migrants à Marseille!


    Ajoutons que le public rencontré par le biais de l'association l'Encre Bleu, représentera aussi sans doute un public pour lequel la formation n'a pas abouti, et mettra donc en lumière la formation en échec, sans mettre en avant les formations réussies dur le territoire.

    Nous comptons rencontrer 20 personnes pour ces enquêtes.

    Problématique: Ces personnes expriment-elles des besoins en terme de formation linguistique, et quels seraient-ils? Comment ressentent-elles l'accès aux formations, et quels sont leurs points de vue sur les éventuelles formations suivies?

    Le but étant d'établir une représentation des besoins en formation, des besoins linguistiques. Les personnes vont-elles en formation? Dans quels buts? Qu’est-ce qui les pousse ou les motive à aller en formation ?
    La formation et les besoins sont-il en adéquation ? (organisation & contenu)
    Est-ce que l’offre de formation répond aux attentes et aux besoins du public migrant ?

    Lieu de réalisation des enquêtes; la volonté de ne pas réaliser ces enquêtes au sein des organismes de formation afin de recueillir le plus objectivement possible les avis des personnes interviewées, mais aussi l'envie de ne pas s'adresser uniquement à des personnes suivant une formation, nous amènera dans un premier temps à nous adresser au public rencontrant les écrivains publics de l'association 'l'Encre Bleue". Ce public est de fait en lien avec l'Encre bleue, car il rencontre des difficultés orales ou écrites avec la langue française.
    Nous supposons cependant que ce lieu ne nous permettra de rencontrer que les migrants en situation précaire. A priori, les personnes venues en France par le biais de leurs études, ou dans le cadre de mutations professionnelles, fréquentent peu ce type de structures. Nous savons donc que la réalisation des enquêtes dans ce seul lieu limitera sans doute l'éventail sociologique des migrants présents à Marseille. Cependant, partant du postulat que les personnes en situations les plus précaires étant généralement moins entendues, il nous intéresse dans un premier temps de recueillir cette parole. Par la suite, nous élargirons peut-être ce travail en changeant de lieu d'étude.

    Cadre général: ce travail est mené par une équipe de formateurs et formatrices en FLE qui souhaitent échanger "en off" avec le public auquel sont destinées leurs activités professionnelles. N'étant pas sociologues, nous n'avons ni la prétention, ni les compétences, ni les moyens de mener une analyse sociologique! Par ailleurs, il ne s'agira pas d'un compte rendu exhaustif du rapport des migrants installés à Marseille avec la formation FLE....Il s'agit donc d'un recueil de témoignages nous permettant d'avoir un échantillon de points de vue, sans chercher à atteindre une exhaustivité!

    Méthode:  enquêtes par entretiens
    Nous privilégierions une démarche qualitative, en réalisant ce travail à partir d'entretiens semi-directifs. Nous procéderons à de la prise de notes, à partir des grilles d'entretiens jointes pour cela.
    Durée de l'entretien: une heure
    Entretiens réalisés pendant le temps d'attente à l'Encre Bleue.

 

2. Plan de l'entretien de départ


Pourquoi avez-vous ressenti le besoin de vous adresser à l’Encre Bleue ?


Depuis quand êtes-vous en France ?


Aviez-vous été au contact de la langue française avant votre arrivée ? Depuis combien de temps?


Avez-vous eu un apprentissage scolaire, et jusqu’à quel niveau, ou quel âge ?


Comment avez-vous appris la langue française ?
Avez-vous suivi ou suivez-vous une formation linguistique en France ?

Quelle est votre langue maternelle ?


Parlez-vous d’autres langues ?


Comment décririez-vous votre maitrise de la langue française ?


Pensez-vous connaitre suffisamment la langue pour être autonome dans votre quotidien ? pour faire vos courses, vos démarches administratives, suivre vos enfants dans leur scolarité, accéder au monde de l'emploi...)?


Dans quelles situations rencontrez-vous des difficultés ?
A l’oral ? A l’écrit ?

 

3. plan de l'entretien migrants hors formation


Vous a-t-on proposé une formation linguistique depuis votre arrivée?

SI OUI :

Dans quel contexte vous l’a-t-on proposée ? Qui vous l’a proposée ? Qu’est-ce qui a fait que… (circonstances, éléments déclencheurs de la prise de contact, de la décision)

Quelle formation vous a-t-on proposé ?
Comment en êtes-vous arrivé à telle formation ?

Pourquoi ne l’avez-vous pas suivie ? Est-ce un choix ? Est-ce pour des raisons administratives, professionnelles ou personnelles ? éléments perturbateurs hors formation ?, dans la formation ? fond/forme ?


SI NON : 

Avez-vous essayé de trouver une formation par vous-même ?

     SI OUI :
Auprès de qui ?

Comment vous expliquez-vous que cela n’ait pas abouti ?

     SI NON :
Pour quelles raisons ? Cela vous est-il inutile ? Cela vous paraît-il compliqué de savoir à qui vous adresser ?


Avez-vous autre chose à dire ?

Connaissez-vous bcp de gens dans cette situation ?

Aimeriez-vous malgré tout suivre une formation ?

 

4.Plan de l'entretien migrants en formation

 

Pourquoi et comment avez-vous décidé de suivre cette formation ? Vous êtes vous décidé seul ? Avez-vous été conseillé, orienté ? Par des relations, des services sociaux ?

Comment avez-vous choisi ce centre de formation? L’avez-vous choisi ?

L’accès à cette formation vous a-t-il paru facile ? Combien de temps avez-vous attendu avant de commencer ?

Dans quelle structure effectuez-vous votre formation ? Depuis combien de temps ? Pour combien de temps?

Combien d’heures par semaine ? Est-ce suffisant pour vous ?

Combien êtes-vous par classe ? Est-ce que cela vous convient?

A votre avis, perdez-vous parfois du temps en classe ? Pourquoi ? Sur quelles activités ?

Comment se déroule un cours en général ? Est-ce toujours différent, toujours pareil ?

Sur quoi travaillez-vous, sur quels supports ?

Est-ce qu’on vous donne la parole en classe ? Est-ce que vous la prenez ?

Etes-vous tout le temps en cours ? Etes-vous parfois en sortie ? Y a-t-il d’autres types d’activités proposées ?

Qu’est-ce qui vous manque et que vous aimeriez faire pendant la formation ?

Est-ce que quelque chose de précis vous a déplu ou déçu, s’est mal passé ? Quoi ? Pourquoi ?

Qu’attendez-vous de cette formation ?

Est-ce que la formation suivie correspond à ce que vous attendiez ou imaginiez ?

Pensez-vous que ce que vous apprenez vous sert dans votre vie de tous les jours ? Va vous servir dans votre profession ou vous sert déjà ? Va vous aider professionnellement ?

Avez-vous autre chose à ajouter ?


 


Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article