22/09/2010

26 Septembre 2010 , Rédigé par collectif FLE sud est Publié dans #COMPTE-RENDU DE REUNION

COMPTE RENDU REUNION DU COLLECTIF FLE LE 22/09/10

Mardi 21 septembre 2010, 19h – 21h

 

 

Etaient présentes six membres du collectif fle dont une nouvelle venue.

 

Le collectif s’est rapidement présenté et a établi un bilan des actions menées depuis sa création (juin 2009). L’essentiel du travail a consisté à :


-          informer les professionnels de l’existence de ce collectif ;

-          recenser les structures, organismes de formation ;

-          créer le blog (+ adresse mail) qui s’est doté peu à peu de nouvelles rubriques ;

-          informer les syndicats ;

-          réfléchir collectivement à des actions à mener

-          partager, confronter nos expériences

-          écrire des articles individuellement ou collectivement pour le blog

 

Au-delà du partage des expériences de chacun lors des réunions mensuelles, la principale occupation actuellement concerne la mise à jour et l’alimentation du blog qui est de plus en plus consulté (en moyenne 30 visites par jour), en particulier grâce aux différents liens apparaissant sur d’autres sites, notamment celui du CRI (Centre Ressources Illettrisme). L’idée est de figurer dans les liens d’autres sites « amis » pour continuer d’augmenter le nombre de consultations journalières.


Le principal objectif réalisable dans l’immédiat est de continuer à faire vivre et alimenter ce blog. Les prochaines modifications à venir sont : le changement de la présentation du collectif et de ses membres -jugée trop impressionnante, voire dissuasive par certains- afin de faire venir plus de monde et de recueillir plus de témoignages ; la création d’un nouvel onglet « formation de formateurs » ; la publication d’un nouvel article sur la formation obligatoire dans le cadre du CAI (et ce que sous-entend cette « obligation ») ainsi que la publication de témoignages de formateurs intervenants dans le cadre du CAI.

 

Parallèlement au blog, beaucoup de propositions ont été soumises lors de cette réunion…

- le collectif réfléchira cette année à son éventuel lien avec l’assemblée générale du CRI.

- il a été proposé de mener une enquête sur l’état des lieux de la formation en PACA et particulièrement à Marseille à travers différentes actions qui consisteront à évaluer les financements et repérer les financeurs et leurs partenaires au niveau de la ville, du département, de la région, de l’état et même de l’Europe.

Ces moyens ont été évoqués pour accéder à des informations afin de se faire une idée précise des politiques menées au niveau local dans un premier temps, puis national.

- recueillir des témoignages de migrants sur l’accueil qu’ils ont reçu à leur arrivée (notamment à Marseille) ainsi que sur la qualité de la formation linguistique qui leur a été proposée. A cet effet, un questionnaire adapté est en cours de réalisation à partir d’un travail de mémoire d’une formatrice sympathisante du collectif ;

- continuer de recueillir des témoignages des formateurs sur leur propre formation et leurs expériences dans les centres de formation privés ou au sein de l’Education Nationale ;

-aller à la rencontre de l’Université et des étudiants pour parler du collectif et les sensibiliser sur l’état de l’enseignement du FLE en France, afin qu’ils entrent dans le monde du travail mieux armés. L’idée de toucher l’Université de Provence et donc les futurs formateurs a été lancée à travers la consultation du blog 2008/2009 des ex-étudiants de master professionnelle 1et 2 et la publication d’un billet et du lien internet du blog collectif ;

- informer le grand public afin de faire connaître nos métiers en contactant les médias (CQFD, Rue89 entre autre).

- recontacter les collectifs des autres régions (Lyon, Toulouse) pour continuer à se faire connaître au-delà du seul réseau de formateurs.

 

Si le blog fonctionne bien, le collectif regrette le manque de présences aux réunions, s’inquiète plus généralement du peu d’engagement des formateurs et se demande comment mobiliser plus de monde. Etant donnée la difficulté de mise en place et de gestion d’un forum sur le blog, faudrait-il mettre le collectif sur facebook professionnel ou équivalent pour favoriser les échanges directs ?

Partager cet article

Commenter cet article