16/11/2010

20 Novembre 2010 , Rédigé par collectif FLE sud est Publié dans #COMPTE-RENDU DE REUNION

 

COMPTE RENDU REUNION DU COLLECTIF FLE LE 16/11/10

Mardi 16 novembre 2010, 19h – 21h

 

 

Etaient présentes sept membres du collectif fle dont une nouvelle venue.

Il y a eu pour commencer les présentations de chaque membre.

 

 

1. Présentation sur le blog

Deux courts textes de présentation, rédigés par deux membres du collectif sous pseudonyme ont été montrés aux autres. Il a été décidé que chacun rédigerait ce type de petit texte afin qu’on publie l’ensemble sur le blog à l’onglet « présentation », article « qui se cachent derrière ce collectif ?». Cela dans le but de personnaliser le blog, de savoir quel est le profil des membres et de donner envie aux personnes intéressées de venir assister aux réunions.

 

 

2. Offres d’emploi abusives

Les membres du collectif ont été informés de la publication de deux nouvelles offres d’emploi publiées dans cet onglet. Ces deux offres sont accompagnées de courriels envoyés à l’employeur, dans lesquels sont expliquées les raisons des mécontentements. Si une réponse venait à être reçue, nous les publierons à la suite du courrier.

 

 

3. Questionnaires/ Enquêtes destinés aux migrants

Lecture des questionnaires, critiques, remarques.

Puis, le collectif a réfléchi à la démarche à suivre pour mettre en place ce travail d’enquête. De nombreuses propositions ont été faites. Voici ce qui a été retenu pour le moment.

Objectifs de cette enquête :

  •  Avoir l’avis des bénéficiaires des formations linguistiques sur leurs expériences (ou non) en formation
  •  Faire l’état des lieux des besoins en termes de formations linguistiques
  •  Faire l’état des lieux de l’offre de formations linguistiques existantes à Marseille
  • Réfléchir aux possibilités d’amélioration de l’offre de formation linguistique à Marseille

 Démarche proposée : aller dans des lieux « neutres » (c'est-à-dire éviter que les formatrices interrogent « leurs » stagiaires au sein des organismes de formation), tel qu’à l’association l’Encre Bleue ou dans les centres sociaux afin que le migrant nous parle librement.

 

Enquête sous forme d’entretien individuel (en guise de trame, existence d’un questionnaire).

Le questionnaire qui servira de trame a été fait, discuté et validé par l’ensemble des membres présents. Il a été proposé de publier le questionnaire sur le blog. En effet, il pourrait servir à d’autres personnes susceptibles d’être intéressés pour mener ce même travail dans d’autres villes.

 

Il reste maintenant à déterminer les réelles conditions de l’enquête (par exemple : nombre personnes à interroger pour que les données soient suffisamment importantes pour en tirer des réflexions générales). Pour ce faire, nous avons les contacts d’un étudiant en sociologie qui sera en mesure de répondre à nos interrogations.

 

Matériel : dictaphone qui servira à la retranscription.

 

Prochaines étapes qui ont été définies :

1/ Contacter et rencontrer les responsables des structures dans lesquelles on pourrait réaliser nos enquêtes. Nous nous présenterons en tant que collectif fle.

Une des membres du collectif s’en charge. Elle nous communiquera ce qu’il en est le mois prochain.

2/ Fixer des dates d’intervention possible

3/ Définir quelles sont les membres intéressés et disponibles pour se rendre sur les lieux d’enquêtes afin de réaliser les entretiens

4/ Réaliser les entretiens

5/ Etudier ce qui en ressort selon les objectifs initiaux et rédiger un document.

 

 

4/ Article en cours d’écriture

Deux membres du collectif ont une nouvelle fois soumis leur article traitant de la notion d’obligation de formation pour les migrants, après l’avoir retravaillé suite aux discussions de la réunion d’octobre. Il a également été lu par des personnes non impliquées dans la formation linguistique pour les migrants, celles-ci ont amené de nouvelles réflexions. Il doit donc être retravaillé avant d’être publié.

Plusieurs membres du collectif ont émis l’idée de le publier sur le blog mais aussi sur d’autres sites d’informations générales telle que celui de RUE89.

 

 

5/ Publication d’un témoignage

Suite à l’appel à témoignage lancé via le blog, le collectif a reçu un écrit d’un formateur ayant exercé dans le cadre du CAI dans une autre région. Ce témoignage sera publié sur le blog prochainement et d’autres suivront très certainement.

 

 

6/ Offres de formations

Suite à plusieurs demandes via la boite mail du collectif concernant les formations de formateurs existantes à Marseille, nous souhaiterions créer un nouvel onglet à ce sujet. Il faut en amont répertorier les masters, les vae, les organismes proposant ce type de diplôme. Le travail est en cours… En attendant, le site du CRI offre un bon répertoire !

 

 

7/ Plus de réunions ?

Certains membres ont proposé d’ajouter une réunion mensuelle afin d’agir davantage, d’avancer plus rapidement dans les projets et ne pas devoir attendre un mois pour en rediscuter. Peut-être faut-il y réfléchir pour l’année à venir ??

 

 

8/ Circulation de l’information

Suite à la remarque d’une des membres du collectif à propos des documents transmis sur la liste mail des destinataires du collectif, il a été convenu que les documents transmis par ce biais le sont à guise d’informations, que l’on partage où non les points de vue des auteurs.

Ils ne sont donc pas portés par le collectif comme les textes publiés sur le blog du collectif. Rappelons à ce propos que les deux membres chargés de l’entretien de la boîte mail se permettent de transmettre les informations qui leur sont transférées sans en avoir toujours pris connaissance…faute de temps… ce qui n’est pas le cas pour les articles publiés sur le blog. La boîte mail sert ainsi à faire circuler tout type d’informations (notamment celles reçues par le syndicat), le blog quant à lui recense des textes discutés collectivement. Ce sont deux outils distincts.

Partager cet article

Commenter cet article