15/02/2011

9 Mars 2011 , Rédigé par collectif FLE sud est Publié dans #COMPTE-RENDU DE REUNION

COMPTE RENDU REUNION DU COLLECTIF FLE

Mardi 15 février 2011, 19h – 21h

 

 

Etaient présentes 7 membres dont 2 nouveaux venus intéressés par une éventuelle reconversion professionnelle dans le fle.

 

Après un rapide tour de table on a abordé le thème de l’enquête qui prend forme au fur et à mesure des réunions mensuelles :

 

  • Discussion sur la pertinence du questionnaire : puisqu’on va interroger les personnes à l’oral avec un questionnaire préalablement établi, s’agit-il d’entretiens ou questionnaires ?
  • L’échantillon de personnes nécessaire et la présentations des conclusions ne sont pas les mêmes selon le mode d’enquêtes que nous choisissons.
  • Comme nous souhaitons recolter des données davantage qualitatives que quantitatives, nous optons pour l’enquête sous forme d’entretiens. Il a donc été décidé que le questionnaire servirait seulement de guide pour l’entretien oral.
  • Il a été également question de la pertinence des questions. Nous avons choisi de garder les questions telles qu’elles sont rédigées à ce jour et de passer à la phase « test ». C’est en l’utilisant et en le testant que nous pourrons, par la suite, y apporter quelques modifications et/ou réajustements.
  • Nous avons discuté de l’objectif précis du questionnaire : « Evaluer la formation pour les migrants à Marseille » ? Publier cette évaluation ? Dans le cadre d’une enquête plus vaste ? Des réponses restent à éclaircir pour certains…
  • Nous avons discuté du public visé par l’enquête. Beaucoup de questions ont surgi : faut-il prendre en compte la nationalité ? problème de l’interculturalité, qui peut beaucoup influencer les réponses et donc les interprétations de celles-ci.
  • Nous avons aussi discuté du nombre nécessaires de personnes à interroger afin de pouvoir en tirer des données ayant du sens. Un échantillon représentatif correspondrait apparemment à 30 % de la totalité des migrants à Marseille ; cependant comment peut-on avoir accès à la connaissance de ce nombre de migrants ? une personne s’occupe d’essayer de trouver quelques informations à ce sujet via l’INSEE.
  • Enfin, nous avons parlé des lieux où s’effectueraient les enquêtes. Les permanences de l’Encre Bleue, les centres sociaux, le Secours Populaire ont été proposés. Deux personnes s’occupent de contacter l’Encre Bleue ainsi que le Secours Populaire pour la prochaine réunion.
  • Pour finir, une personne a proposé de soumettre ce projet d’enquêtes à un/une étudiante en sociologie pour l’améliorer et nous apporter de l’aide dans sa conception et sa mise en place. La proposition a été retenue et sera à rediscuter pour en définir les modalités.

Partager cet article

Commenter cet article