Compte-rendu de la réunion du 24 mai 2017

30 Mai 2017 , Rédigé par collectif FLE sud est

1) Des retours ont été faits sur la 3ème journée de rencontre du réseau Hospitalité qui a eu lieu ce samedi 20 mai 2017 dans les locaux de la Cimade à Marseille.

De nombreux acteurs et collectifs locaux d'hospitalité envers les migrants étaient présents, et des échanges riches et constructifs ont pu avoir lieu. Un compte-rendu plus détaillé sera publié prochainement sur le blog. Une prochaine rencontre abordant tous les thèmes (hébergement, soutien juridique, sensibilisation, apprentissage de la langue..) est proposée le samedi 03 juin 2017 à GAP.

Le programme de cette rencontre est détaillée ici. Inscrivez-vous vite en envoyant un mail à rencontre2017@reseauhospitalite.org si vous souhaitez participer à cette journée.

 

2) Autre journée à ne pas rater, l'association Approche Culture & Territoire propose une journée de formation ouverte à tous le Vendredi 16 juin, de 09h à 146h30 dans les locaux d'Unis Cité à Marseille sur la thématique: Apprendre l’intelligence des langues.

"Dans nos pratiques professionnelles, qu’est ce que ce plurilinguisme suggère dans notre rapport à l’autre, au monde ?

Quel "commun" construire à partir de situations complexes que traversent les sujets (enfants, adultes) dans la multiplicité des langues, des cultures et des identités qu’ils habitent de manière toujours singulière et créative ?

Comment favoriser la reconnaissance de cette pluralité comme facteur d’émancipation pour tous - enfants comme adultes - au quotidien dans nos structures qu’elles soient scolaires, sociales, associatives, militantes ?"

Inscription en ligne ou par téléphone au 04 91 63 59 88.

 

3) Une possible émission autour du FLE sera diffusée sur les ondes de Radio Galère le 14 juin. A suivre pour plus d'infos à ce sujet.

 

Nous réfléchissons par ailleurs collectivement à une action visant à sensibiliser les pouvoirs publiques sur la situation des migrants à Marseille et particulièrement sur les difficultés que traversent beaucoup de demandeurs d'asile à pouvoir apprendre le français faute de dispositifs linguistiques leur ouvrant des droits à la formation. 

Toute idée est  bienvenue!

N'hésitez pas à vous joindre à la prochaine réunion pour partager vos expériences et vos idées.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article